Un nouveau documentaire sur Yasmina Khadra

Yasmina Khadra

La Huit Productions annonce la sortie du DVD en 2019 du documentaire Yasmina & Mohammed, réalisé par Régine Abadia en 2012. Ce film revient en un peu plus d'une heure sur la vie et le parcours de Yasmina Khadra, un des romanciers les plus lus aujourd'hui.

    L’histoire de Yasmina Khadra est peu banale. Sa vie est une épopée. Cet auteur de best-sellers, a publié ses premiers romans dans le contexte de la guerre civile algérienne des années 90. Bien que son nom d'écrivain soit basé sur deux prénoms exclusivement féminins, l'écrivain qui se cache derrière est un homme : Il se nomme Mohammed Moulessehoul. Officier de l’Armée algérienne, il a combattu la déferlante islamiste qui plongea l’Algérie dans un bain de sang. Il occupait ses nuits d’insomnie en écrivant des romans publiés sous un nom d’emprunt constitué des deux prénoms de sa femme. Sous forme de road-movie entre l’Algérie et la France, ce film se déploie comme un voyage à travers l’œuvre de Yasmina Khadra, sa personnalité complexe, et sa vie dont l’histoire a croisé la grande Histoire de l’Algérie depuis l’indépendance.

Régine Abadia est réalisatrice et photographe. Depuis une quinzaine d’années, elle réalise des documentaires. Pour l'intellectuel Yasmina Khadra, la normalisation du discours raciste et haineux envers l'islam au sein de certains médias européens qui en font ouvertement la promotion devrait faire craindre qu’on en arrive à davantage d’exclusion et de violence à l’égard des citoyens de confession musulmane, car ce racisme joue clairement en faveur du terrorisme.
L’auteur du récent Khalil (un roman sur le mal-être des jeunes musulmans) déplore le fait que la diabolisation des citoyens de confession musulmane passe par le raccourci selon lequel les musulmans sont potentiellement terroristes et que ces groupes terroristes les représentent. "Nous vivons dans une sorte de paranoïa." dit-il, affirmant que les musulmans extrémistes ne sont "ni des extraterrestres ni des dangers définitifs". En effet, tous ne sont pas des gourous, mais des dépressifs qui sont attirés par le discours d'un gourou qui leur promet maintes choses.

Auteur :
Mis en ligne : Jeudi 14 Novembre 2019

Autour de ce sujet