Couples islamo chrétiens : un mariage est-il possible?

mi3

Toutes les religions déconseillent le mariage mixte parce que les pratiquants ne peuvent pas, en théorie, vivre leur foi à 100%. De plus se pose la question de l'éducation des enfants : quelle religion va leur être enseignée ? Pour les musulmans, si le père est musulman, ses enfants le seront aussi, dès la naissance. Pour les catholiques, les enfants sont catholiques du moment où leurs parents le sont. La possibilité d'une mixité n'a même pas été envisagée ! Alors l'amour c'est beau, oui, mais concrètement, la vie de couple est faite de repères, de lois, et il est préférable que les partenaires partagent les mêmes valeurs. Faut-il fêter Noël lorsqu'on est musulman et qu'on est marié avec une catholique ? Ces questions simples, les couples islamo chrétiens se les posent, même lorsqu'ils s'aiment et qu'ils sont complices. Les différences de religions empêchent l'intime communion entre les conjoints.

C'est pourquoi, souvent, l'un des deux conjoints finit par adopter et adhérer à la religion de é3l'autre. Tous ceux qui doivent traiter pastoralement ces cas ont besoin, face à l'islam et aux musulmans, d'une attitude de connaissance qui les libère des topiques traditionnels, et en même temps de responsabilité pour respecter et découvrir le projet de Dieu dans d'autres chemins religieux que le chemin chrétien. "L'Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes." (Nostra Aetate, 3). Bien sûr, aucun couple n'a envie d'entendre parler de difficultés, surtout au début de la relation lorsque la passion est fougueuse ; il n'empêche qu'il faut y songer tôt ou tard. Le magazine Psychologies nous parle d'un couple où le mari est musulman et la femme est catholique et qui vit ensemble depuis plus de trente ans, mais ce type de couple est l'exception plus souvent que la règle, las.

Et les enfants dans tout ça ?

 Ainsi la femme dit-elle de son mari qu'elle a "été séduite par son allure, son intelligence et sa bonne éducation. J'ai grandi dans un milieu très bourgeois avec une éducation religieuse catholique très classique. Mais avec une grande ouverture d'esprit donc je n'avais pas d'a priori." Puis elle ajoute "nous pouvons même dire que c'est une réussite !". On ne peut que se dire que si un tel couple a réussi c'est parce que le respect mutuel de leurs croyances est vrai ! Les musulmanes quant à elles, ne peuvent pas épouser un non-musulman puisque leurs enfants auraient la religion de leur père, la femme ne pouvant transmettre sa religion à ses enfants.

Le point commun entre les différentes religions est que la famille est primordiale. Pour les catholiques, "la famille telle que voulue et aimée de Dieu est la seule qui se doit : "homme et femme il les créa afin qu'ils fécondent la terre et soient heureux" (Gen1, 27).

Parce que la vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille et que couple rime souvent avec concessions, certains hommes musulmans acceptent même que leurs enfants soient baptisés par l’Église catholique. C'est dire si les couples devront faire de gros efforts, bien plus importants que les couples non mixtes pour s'adapter au culte de l'autre. Là, l'amour peut opérer des prodiges.

Auteur :
Mis en ligne : Mardi 12 Mars 2019