Un père fouette sa fille en Arabie saoudite et filme l'acte de torture

Pere birman avec sa fille

Un homme birman habitant en Arabie saoudite a été arrêté pour avoir enchaîné sa fille à une échelle, l'avoir battue, filmé l'infraction et publié un clip vidéo sur les réseaux sociaux. Il a été transféré au parquet de La Mecque.

Le père, âgé d’une quarantaine d’années, aurait avoué avoir agressé sa fille de 11 ans après l'avoir attachée avec des cordes et l'avoir gravement torturée avec un fouet. En voilà une drôle de méthode éducative.

Le Birman a déclaré avoir puni sa fille de 11 ans à cause de sa sœur, qui s'est enfuie de la maison après avoir coupé les cheveux de sa fille sans sa permission. Il a ajouté qu'il avait forcé sa mère à filmer le clip, à l’envoyer à sa sœur pour qu'elle rentre chez elle. On ne sait pas vraiment ce qu'il prévoyait de faire à sa sœur.

Soit dit en passant, les Birmans ne sont pas musulmans mais bouddhistes. L’esprit pacifique des Bouddhistes est visible à travers les actes comme celui-ci. Rappelons que le Bouddhisme est la voie qui enseigne des méthodes pour apprendre à se libérer de toutes les illusions mentales.

Ainsi a-t-on lu : 'Le Bouddha dit que la douleur a deux aspects : l’un qui est physique et auquel on ne peut pas grand-chose ; et l’autre qui est mental et sur lequel on peut agir. Or c’est l’aspect mental qui est le plus important.  En fait, l’attitude de l’esprit vis-à-vis de la douleur physique est parfois si puissante qu’elle peut faire s’évaporer complètement la douleur.'. Espérons que ce soit le cas de cette petite fille. On vous épargne la vidéo avec les cris de l’enfant.

L’article 4 de la loi saoudienne sur la protection de l’enfance incrimine les parents qui ne fournissent pas à leurs enfants une éducation adéquate.
Les parents saoudiens sont tenus par la loi d'assurer la scolarité et d’assurer des conditions d'étude appropriées pour leurs enfants. Les parents ont également la responsabilité de les aider à apprendre et de les protéger. Tout parent qui empêche son enfant de recevoir une éducation peut être accusé d'abus et de négligence dans le cadre du système de protection de l'enfance.

La loi sur la protection de l’enfance a été promulguée en 2014 pour protéger les droits des enfants en Arabie saoudite. La loi stipule que jusqu'à l'âge de 18 ans, une personne est considérée comme un enfant qui doit être protégé de toutes sortes de dommages de la part des membres de la famille, de l'école, des lieux publics.
Les parents en Arabie saoudite doivent permettre à leurs enfants d’avoir des papiers d'identité officiels, une éducation, des vaccinations – comme indiqué par le ministère de la Santé – et fournir un foyer sûr. Si l'un de ces droits fondamentaux n'est pas respecté, un parent peut être accusé de négligence.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 11 Octobre 2020

Autour de ce sujet