Algériennes au volant, au secours!

M

Il y a 4 millions de femmes en Algérie qui sont titulaires d'un permis de conduire, soit 20% des conducteurs au total.

Une polémique a éclaté après que  le quotidien arabophone Ennahar, ait affirmé que ce nombre était la cause de la hausse des accidents de la route...

Selon Ennahar "dans quelques années, les femmes seront plus nombreuses que les hommes sur la route".  Le quotidien affirme que plus il y a de femmes au volant et plus les accidents augmentent puisque "les femmes ne conduisent que depuis peu" et sont donc sans expérience. Ce qui cause des accidents tragiques sur la route, déduit ce quotidien arabophone controversé, c'est la conduite à risque due à un manque d'expérience. Le défaut d'infrastructures n'est même pas évoqué comme possible cause de l'augmentation des accidents.

Une conclusion inappropriée qui s'appuie sur un cliché ô combien répandu, mais pas sur des chiffres ! Les chiffres communiqués par les services de sécurité routière relatifs aux accidents de la route auraient tendance à démontrer le contraire. Il s'avère en effet, d'après l'analyse des accidents mortels en 2017 que la vitesse reste la cause principale. En particulier, les accidents les plus graves sont généralement causés par la grande vitesse sur les autoroutes. Et il se trouve que ce sont les hommes qui sont en cause dans les accidents mortels. De leur côté, les femmes sont impliquées dans des accidents en milieu urbain, où généralement les dégâts sont mineurs comme de la tôle froissée. Ce sont donc les hommes algériens qui font le plus de dégâts sur la route. Illustration : un accident au lieu dit "Bazina". Rappelons en passant que bien conduire, c'est aussi bien se conduire! Klaxonner sans raison, avec insistance ou faire un geste vulgaire ou agressif envers un autre usager de la route n'est pas une attitude à avoirAccident

Pour en revenir au journal Ennahar celui-ci ne s'en n'est pas tenu à une critique à propos de l'implication des femmes dans les accidents de la route, il a poussé la plaisanterie jusqu'à demander à une psychologue d'expliquer le phénomène. Celle-ci prétend simplement que les femmes ne sont pas faites pour conduire et qu'en cela, elles ne font qu'importer une culture d'Occident.

Entre nous, il est vrai que conduire un camion est vulgaire pour une femme, en général il faut avoir la physionomie adéquate, mais il devrait être considéré comme moins inconvenant, de conduire une voiture banale pour une femme. Les mentalités machistes ont la dent dure : un homme et une femme quand ils obtiennent le permis de conduire ont le même niveau de compétence, il n'y a pas de permis spécial homme et de permis spécial femme.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 10 Mars 2019