Pape Jean-Paul II : Chrétiens, musulmans et juifs prient pour lui

Pape Jean-Paul II

Les Hommes des cinq continents et de toutes confessions prient pour Jean-Paul II

"De la Pologne aux Philippines, du Kenya au Pérou, qu'ils soient chrétiens fervents, juifs ou musulmans, des millions d'hommes et de femmes de tous horizons priaient vendredi pour Jean Paul II, salué pour son courage et son action." (AFP)

Victime d'une défaillance cardiaque et d'une septicémie jeudi 31 mars 2005, le pape, âgé de 84 ans, semblait vivre ses derniers instants vendredi 1er avril 2005 au soir.

Partout dans le monde, dans les grandes villes et les lieux de pèlerinage catholiques, des messes et des prières spéciales étaient dites : à New Delhi, comme à Cologne, à Paris, mais aussi à Bethléem, à Bagdad, à Fatima (Portugal), à Lourdes (France) ou à Czestochowa (Pologne), où la basilique du monastère de Jasna Gora abrite l'icône de la Vierge noire, vénérée par le pape.

Toute la Pologne, pays natal de Jean Paul II, s'était unie dans la même ferveur de prières Les juifs polonais devaient réciter vendredi soir une prière spéciale au cours du sabbat à la synagogue de Varsovie. "Depuis deux mille ans, personne n'a fait autant que Jean Paul II pour la réconciliation entre les juifs et les catholiques", a souligné le Grand rabbin de Pologne Michael Schudrich.

Pour les musulmans polonais, la prière du vendredi a été l'occasion d'organiser des cérémonies spéciales pour le pape, dans toutes les mosquées du pays, qui compte environ 7.000 musulmans. "Toutes nos prières vont vers le pape", a déclaré en France le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur, rendant hommage à "la dimension exceptionnelle de ce serviteur de Dieu" qui a "reçu une grande sympathie de la part des musulmans". Mehmet Ali Agca, le Turc qui avait tenté d'assassiner Jean Paul II en 1981, priait lui aussi dans sa prison d'Istanbul !

A Jérusalem et Bethléem, les Palestiniens chrétiens suivaient les nouvelles avec angoisse. Jean Paul II avait été accueilli en sauveur le 22 mars 2000 par les réfugiés palestiniens du camp de Dheicheh, près de Bethléem, d'où il avait appelé à une aide internationale pour mettre fin à leurs souffrances. Qu'ils émanent de religieux ou d'hommes d'Etat, de croyants ou de non croyants, les hommages au Pape se multipliaient pour saluer le travail accompli par Jean Paul II pendant son pontificat.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 3 Avril 2005

Autour de ce sujet