Elle demande si elle doit avorter de sa 4ème fille

Petite fille jolie

Une lectrice demande au journal britannique The Sun si elle doit avorter de son 4ème enfant.
"Je suis enceinte d’une quatrième fille, mais nous avons désespérément envie d'avoir un fils. J'ai 37 ans, mon mari a 40 ans et nous avons trois filles, âgées de 8 à 14 ans, toutes ont besoin de beaucoup d'attentions. Lors de ma radiographie, le radiographe a même déclaré: "Bonne chance avec celle-ci, elle est hyperactive." Nous envisageons maintenant un avortement, mon mari et moi.".
La réponse du journal est lapidaire mais directe:
"C'était une blague du radiographe. Un foetus actif dans l'utérus ne sera pas forcément un enfant hyperactif. De toute façon, les garçons ont tendance à être plus actifs. Je crains que vous ne regrettiez amèrement par la suite d'avoir avorté pour cette raison".
Avoir une fille, c'est le top, nous savons de quoi nous parlons: les filles ce sont des poupées que l'on peut habiller comme on le souhaite, les coiffer, les pomponner, leur mettre du vernis, elles sont plus prudentes et respectueuses de leur famille.

Les filles, pour leur maman, sont des doubles d'elle, on peut leur apprendre à cuisiner des bons plats et comment faire le thé. Les filles prennent plus soin d'elles, en général*. En fait, il n'y a pas d'inconvénients à avoir une fille. Les papas des filles peuvent apprendre à mieux comprendre les femmes. En plus, une petite fille ne fait jamais de bêtises en cachette (vernis à ongles), et ne se bagarre pas à la récré. Enfin, peut-être, parfois, mais presque jamais. *on ne parle pas des filles maltraitées en Inde.
Chacune se fera son opinion, mais nous aurions bien aimé connaître la décision finale de la famille, et si la réponse de ce journal a eu un impact ou pas.
Bonne chance à cette famille dont nous comprenons le dilemme.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 1 Septembre 2019