Miss Univers Liban a décidé de porter le voile

Nouheila Imelki dite Nouhila BARBIE

Le concours Miss Univers Liban – un concours réservé aux femmes arabes – avait couronné en 2018 Nouhila Imelki. Le mannequin marocain a surpris ses followers sur les réseaux sociaux en supprimant ses photos sexy de son Instagram à l'exception de celles sur lesquelles elle porte le hijab. Celle que l’on surnomme partout "Barbie" a en effet décidé de porter le hijab, en disant : "Louange à Dieu. Aujourd'hui, ma joie et mon réconfort sont indescriptibles, je remercie Dieu jour et nuit pour son amour et ses conseils."

Elle commente ses photos désormais avec des messages de prières, tel que "O Allah, je demande la stabilité, la détermination à l'âge adulte, et je demande miséricorde, pardon, et te dis merci pour ta grâce, de faire de moi une bonne adoratrice, puisses-tu me permettre de parler avec mon cœur et de façon honnête, et je cherche refuge en Toi contre le mal de ce que tu sais, et le pardon. Quand vous savez, vous êtes un érudit. "

Il est à noter qu'en septembre 2018, Nouheila avait, en conduisant un impressionnant 4x4, provoqué un accident de la circulation mortel dans le centre de Marrakech, qui a entraîné la mort de deux enfants sans-abri, et des dommages à des biens publics dans le centre-ville !

La jeune femme, qui, de surcroît conduisait en état d’ivresse avait été arrêtée à l'époque et placée en garde à vue pour meurtre et vitesse excessive avant sa libération. La Miss avait été présentée devant le procureur général du roi et avait été mise en détention provisoire à la prison de l’Oudaya, dans les environs de Marrakech.

Selon l’article 172 du code de la route, Nouhaila risquait entre 3 mois et 5 ans de prison et une amende entre 7 500 et 30 000 dirhams avec possibilité de doubler la peine en cas de conduite sous l’effet de stupéfiants ou en état d’ébriété. Mais la femme avait finalement été libérée après que les familles des victimes aient retiré leur plainte.

Nouheila, qui vit entre Dubaï aux Émirats arabes unis et la ville de Marrakech au Royaume du Maroc, où elle se rend fréquemment pour passer les vacances annuelles, a publié des photos via son compte Instagram, à travers lesquelles elle a remercié tous ses abonnés et a exigé qu’ils suppriment, s’ils en avaient, toutes les pages contenant des photos de la reine de beauté marocaine sans hijab.

Alors que beaucoup de ses adeptes l'ont félicitée d'avoir franchi cette étape, exprimant en même temps leur admiration pour le fait qu’elle ait choisi de mettre un vrai hijab, d'autres lui ont souhaité d’être constante dans sa piété.

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 15 Août 2020

Autour de ce sujet