Remèdes naturels pour soigner la spasmophilie

Lotus

Vous souffrez très souvent de crampes musculaires ou d'estomac, de douleurs dorsales, de palpitations et d'angoisses ou d'attaques de panique ? Si ces symptômes s'accompagnent de fatigue le matin et de troubles du sommeil, vous êtes peut-être spasmophile.

Qu'est-ce que la spasmophilie ?


Littéralement, "spasmophile" désigne une personne qui est fréquemment sujette aux spasmes (crampes ou raideurs douloureuses). Mais en réalité, le syndrome ne se limite pas à cela. Le spasmophile souffre assez souvent de troubles associés, à la fois physiques et psychosomatiques. Les angoisses sont projetées sur le corps en se manifestant par des douleurs dans tout le corps (ventre, dos...).

Les soins naturels

Selon le docteur Belaiche, spécialiste de ce syndrome, les traitements médicaux habituellement proposés pour atténuer les symptômes de la spasmophilie (benzodiazépines ou antidépresseurs) doivent être limités dans le temps lorsqu' il existe des solutions naturelles aux effets équivalents et qui n'entraînent pas d'addiction. Autre avantage des traitements naturels : Ils encouragent les patients à s'impliquer dans les soins, à être les acteurs de leur bien-être. Les remèdes naturels sont basés sur la phytothérapie et les oligoéléments d'une part, et la pratique d'une activité sportive douce ou la relaxation d'autre part.

Pour soigner la spasmophilie, les plantes médicinales s'avèrent d'un grand secours, surtout lorsqu'elles sont associées à certains oligo-éléments.

Femme buvant une infusionLes plantes médicinales

Parmi les plantes médicinales conseillées par le Dr Belaiche, citons la ballotte noire. Cette plante de la famille des Labiées est connue pour ses effets antistress et sédatifs (aide à l'endormissement). Des tests in vivo ont confirmé ses effets calmants et sédatifs sur les patients souffrant de stress et de spasmophilie. En outre, la ballote a l'avantage d'être efficace dans la durée et de ne pas avoir d'effets secondaires.

Le coquelicot : Cette plante de la famille de l'opium est connue depuis l'Antiquité pour ces effets calmants voire sédatifs. Il faut savoir que le sirop de coquelicot peut être administré sans danger à un enfant spasmophile, car il ne contient pas de substance déconseillée comme la morphine.

Le saule blanc : Plante de la famille des Salicacées, le saule est riche en acide salicylique grâce auquel on a élaboré l'aspirine. On le prescrit en association avec d'autres plantes comme la valériane, l'aubépine ou la passiflore pour ces effets antispasmodiques (= qui calment les crampes) et sédatifs.

Les oligo-éléments

Certains oligo-éléments et sels minéraux sont indispensables à notre bonne santé. On sait que le fer est nécessaire à la fabrication des hémoglobines, et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.

S'il ne fallait citer qu'un seul oligo-élément pour traiter les troubles spasmophiles, ce serait le magnésium. Le magnésium est connu pour réguler les tics nerveux et les crampes. Il réduit l'hyperexcitabilité et a même un effet positif sur la fatigue matinale.

Où trouve-t-on du magnésium ? A l'état naturel on en trouve dans le sol, les roches, les eaux minérales et la chlorophylle. On le prescrit généralement sous forme liquide en ampoules ou sous forme de comprimés enrobés, ou encore, sous forme d'injections d'oligo-éléments de magnésium (traitement préconisé par le docteur Belaiche).

> Pour en savoir plus sur le sujet, lire Comment traiter son angoisse et sa fatigue sans se droguer, Les plantes et les oligoéléments pour vaincre la spasmophilie, du docteur P. Belaiche aux éditions Robert Laffont.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 25 Septembre 2011