Le cerveau

Cerveau innovation

Notre cerveau est un organe vital et c'est peu dire ! Le cerveau régit les fonctions vitales, nous permet d'éprouver des émotions et de penser.

Constitution du cerveau


On dénombre trois "couches" dans le cerveau :

1. Le tronc cérébral ou cerveau profond. Cette partie du cerveau régit les fonctions vitales comme la respiration et la température du corps.

2. Le cerveau limbique : Il régit les émotions, la volonté et participe à la formation des souvenirs.

3. Le cortex : Il comprend les deux hémisphères cérébraux. C'est avec lui que l'on réfléchit. Il est en contact avec l'extérieur grâce aux organes sensoriels : les yeux, le nez, les oreilles, la peau. Il met sans cesse à jour ses connaissances en fonction de ses expériences, on dit qu'il réorganise ses réseaux de neurones. Le cerveau humain contient 100 milliards de neurones ou cellules nerveuses, ! Les scientifiques déduisent de leurs recherches que le cerveau n'est pas figé. En effet, il y a des zones du cerveau où de nouvelles cellules nerveuses se forment tout le temps, du moment où elles sont sollicitées. On pense même qu'en cas de lésion, le cerveau aurait la capacité de fabriquer des cellules nerveuses toutes neuves ! Mais cela n'est encore qu'une hypothèse.

Les expériences forgent le caractère et... le cerveau


Le cerveau va se structurer ou se restructurer en fonction de nos expériences de la vie ; les émotions autant que l'apprentissage structurent notre cerveau ! Les scientifiques expliquent ainsi notre singularité : si nous sommes uniques, c'est parce que notre cerveau se forge avec notre vécu.

Cette capacité du cerveau à faire évoluer ses réseaux neuronaux est appelée la plasticité. C'est elle qui nous distingue des autres primates. La plasticité n'est pas déterminée par nos gènes, mais est forgée par nos expériences de la vie et l'environnement dans lequel nous évoluons. Ainsi, l'enfant qui naît dans une famille polyglotte (= parlant plusieurs langues) aura plus de facilités à apprendre de nouvelles langues. De plus, l'entraînement à une discipline, aussi bien intellectuelle que sportive, permettent de renforcer nos réseaux de neurones. Tout le monde peut améliorer la plasticité de son cerveau dans un domaine ou un autre. Si par exemple on souhaite améliorer sa motricité, il faudra s'exercer dans un sport qui la favorise, comme la natation.

Pour garder un cerveau en pleine forme, il faut tout simplement le stimuler.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 24 Octobre 2007