Ces stars arabes qui ont refusé le vaccin anti covid-19

Carole Samaha

Alors que le chanteur Assi Al-Hillani et son fils Al-Walid Al-Hillani ont reçu le vaccin anti-coronavirus aux Emirats arabes unis avant qu’il n’arrive au Liban il y a deux semaines, certaines stars sont sceptiques, elles, quant à son efficacité ; ainsi l’artiste Haifa Wehbe l’a refusé de façon catégorique en disant qu’elle ne voulait pas en entendre parler.

L'artiste libanaise Maya Diab, a soulevé la polémique en appelant à attendre pour recevoir le vaccin: 'la plupart des vaccins sont sujets à des modifications dans leur composition, nous ne sommes pas un champ d'expérimentation, le vaccin est très primitif et il faut obtenir un consentement éclairé, ne pas prendre les gens pour des cobayes ! Il ne faut pas injecter la mort, avec un poison dans ton corps !', a déclaré la chanteuse !

L'artiste libanaise Nawal Al-Zoghbi, a déclaré que recevoir le vaccin ne signifie pas ne pas attraper le Coronavirus ! Cette déclaration a déplu aux médecins et a déclenché une controverse qui a nécessité une réponse des médecins, dans laquelle ils ont expliqué qu'il est vrai que le vaccin ne protège pas à 100% du Coronavirus, mais qu’il protège des millions de personnes des complications graves liées au virus et évite l'hospitalisation. Nawal a confirmé qu’en raison de ses problèmes de santé, elle ne recevrait pas le vaccin maintenant.

De son côté, l'artiste libanaise Carole Samaha, a déclaré que les vaccins en général Abu Salims'apparentaient davantage à une affaire médicale, et a déclaré qu’elle n’était pas définitivement contre le vaccin, mais qu'elle préférait attendre deux ans pour s'assurer de son utilité et de son innocuité.

Avec l'arrivée du nouveau vaccin anti- coronavirus Pfizer-Biontech au Liban samedi, et le début de la campagne de vaccination avant-hier, le premier représentant libanais à recevoir le vaccin a été Salah Tizani, 93 ans, (Abu Salim), et il a déclaré dans une interview privée "Lorsque j'ai reçu le vaccin contre le rhume en octobre dernier, j'ai ressenti une piqûre d'aiguille, mais quand j'ai reçu le vaccin contre le Coronavirus, je n’ai rien senti du tout ! J’ai l'habitude de recevoir des vaccins, de traîner dans les hôpitaux et je n'ai pas peur d'eux."

Il a ajouté: "Je voulais être le premier artiste à recevoir le vaccin au Liban, parce que je veux encourager les gens à le recevoir, et il n'y a pas de substitut pour le moment. Nous vivons dans l’incertitude et rien n'est rassurant.".

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 24 Février 2021

Autour de ce sujet