Biden : une déception programmée pour le monde arabe

Biden Trump
Henrietta H. Fore

Biden est présenté comme un président modéré, privilégiant la paix et le respect des équilibres dans le monde : ça coule de source puisqu’il est démocrate. Cela devrait donc être un personnage qui redonne le moral et la confiance dans l’avenir au monde arabe, puisque les USA pèsent lourd dans la destruction des nations arabes, mais en fait, le monde arabe devrait se méfier de l’administration Biden. 'Dix ans après le début de la guerre en Syrie, des enfants continuent d’être tués, blessés, déplacés et privés de biens de première nécessité', a déclaré la directrice exécutive de l’Unicef, Henrietta Fore, dans un communiqué.

Certes, il a promis de revenir sur de nombreuses actions de son horrible prédécesseur qu’était Donald TRUMP, mais en fait lorsqu’on regarde plus en détail son programme, il n’y a rien de concret. Rien qui n'aille réparer les innombrables dégâts envers les Arabes, rien qui ne leur permette de reconstruire leur nation sans l’ingérence permanente des USA, rien qui ne ralentisse les projets fous d’Israël envers le Monde Arabe, si ce n’est : supprimer le Muslim Ban Act de Trump ; ce qui consiste pour les musulmans et en particulier pour les Arabes à pouvoir de nouveau envisager d’immigrer aux USA.

"L’administration Biden" n’est tellement pas intéressée par le monde arabe qu’elle a plutôt placé sa focale sur les pays d’Afrique noire. C’est ainsi que le monde diplomatique se félicite de la nomination de Mme Linda Thomas-Greenfield, la femme idéale pour représenter les USA aux Nations Unies selon Joe BIDEN. Il s’agit d’une diplomate ayant travaillé pour l’Administration d’Obama-Biden dès le début en tant qu’ambassadrice au Liberia. Une Afro-américaine que l’on sait particulièrement attachée à développer l’influence des USA au sein des pays d’Afrique subsahariens. Cela montre bien que l’administration Biden ne va pas s’enliser plus dans les situations absurdes et désespérantes des pays arabes.

Trump n’a pas enclenché de guerre contre le monde musulman, mais il a été un président désastreux en imposant par des accords plus commerciaux que pacifiques, la présence et la reconnaissance d’Israël. Ce n’est certainement pas ainsi que la paix s’obtiendra. L’avenir nous montrera, nous en sommes convaincus, que ces accords ne vont qu’accentuer les tensions que l’on croyait pourtant avoir atteint leur paroxysme. Les pays arabes ayant conclu des accords avec Trump ont obtenu de petits avantages qu’ils érigent aux yeux du monde au rang de victoires, et en contrepartie, ont dû reconnaitre l’Etat hébreu comme légitime et digne de respect. Par ailleurs ces pays sont clairement vus comme des traitres à la cause arabe, et à la cause palestinienne en particulier.

Si l’administration Biden avait désiré faire la paix avec le monde arabe et racheter ses innombrables actions criminelles, elle aurait par exemple pu nommer Mme Rachida Tlaib, une Américaine d’origine palestinienne, pour représenter les USA à l’ONU. Rappelons que Biden est un ami d’enfance de B. Netanyaou et qu’il a promis de ne pas défaire les actions de Trump réalisées avec Israël. Ainsi la capitale de l’Etat hébreu sera toujours Jérusalem pour les USA, les territoires annexés seront toujours validés, les armes seront livrées, le programme de défense sera maintenu, et toujours aucune condamnation de la guerre et des violences, de l’apartheid et de la colonisation des terres palestiniennes. Sans aucune logique, Joe Biden dit vouloir se battre durant son mandat pour qu’une solution à deux Etats puisse exister. On croit rêver.

N’oublions pas que Joe Biden était vice-président d’Obama, durant ses deux mandats, cet horrible despote (Obama) a fait la guerre à la Syrie et à la Libye, a fomenté des pseudo-révolutions en Tunisie et en Egypte. Joe Biden était pour l’intervention américaine en Iraq. Il ne s’agit donc absolument pas d’un président modéré, pour la paix et qui va enfin permettre au monde arabe de panser ses plaies et se bâtir un avenir apaisé, absolument pas.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 27 Janvier 2021

Autour de ce sujet