Shamkhani : Soleimani voulait avertir les dictateurs délirants

Ali Shamkhani

Le secrétaire du Conseil national de sécurité iranien, Ali Shamkhani, a répondu aux récentes menaces adressées au président américain Donald Trump, de certaines personnes menaçant Trump de venger la mémoire de Qassem Soleimani. Qassem Soleimani, est mort suite à une frappe aérienne américaine.

Ali Shamkhani a expliqué que 'la Semaine sainte des musulmans chiites est l’occasion de rappeler la volonté du martyr Qassem Soleimani d'avertir les dictateurs mythomaniaques qui se perçoivent mille fois plus forts que l'Iran.'. Insinuant que nul n’était immortel, il déclare : 'Les cimetières sont remplis de dirigeants et auteurs dont les mains étaient tachées du sang des fils de l'Iran.' La déclaration de Shamkhani vient en réponse à l'avertissement de Trump aux autorités iraniennes de ne mener aucune attaque contre son pays en représailles du meurtre de l'ancien commandant de la Force Al-Qods des gardiens de la révolution.

Trump a confirmé que toute attaque iranienne ferait face à une attaque mille fois plus grande contre l'Iran.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 16 Septembre 2020

Autour de ce sujet