Banques tunisiennes, banques françaises face au Covid-19

Banques tunisiennes, banques françaises face au Covid-19

Quand les banques se mobilisent, pour les Tunisiens, et prennent des mesures exceptionnelles, il faut aussi le dire. Car on les a souvent accablées de tous les maux.
Attijari lance cette semaine un programme de soutien aux entreprises, quelle que soit leur taille, sous le label Moussanada. Mais elle lance également une série de mesures pour les particuliers, report des échéances de crédit, relèvement des plafonds de découvert et gratuité des services bancaires, tels retraits ou virements. De quoi laisser souffler le bon peuple, en attendant que les choses reviennent à la normale.

De nombreuses autres banques lancent également des actions de solidarité comme le concours en ligne HACK4COVID19
Un Hackathon national tunisien on line était lancé ce week-end, pour réfléchir autour des solutions concrètes à mettre en œuvre suite aux défis posés par la pandémie, pour aider à la lutte contre le Covid-19 et aider les individus dans leur quotidien.
Cinq challenges en lice : challenge sanitaire, challenge de l’éducation, challenge de l’entraide, challenge de l’économie de crise et challenge ouvert et proposé à la créativité des internautes, que les meilleurs gagnent!

Quand, dans le même temps, en France, les banques abandonnent les gens à leur sort, les banquiers sont aux abonnés absents, en congés, la différence avec les banques de Tunisie apparaît évidente, et d’un autre niveau.

Hold up, caricature banque

Parlons peu mais parlons bien et voyons comment elle se comportent :
En France, si vous faîtes face aux difficultés financières liées au coronavirus, vous avez le choix entre :
- être étouffé par votre banque qui vous bloque vos paiements, vous submerge de frais indus et vous n’avez plus qu’à prier pour que les choses aillent mieux, Inchallah, bi aoun Illeh (avec l'aide de Dieu)
- être "conseillé" par des interlocuteurs rares et peu concernés, qui finalement vous enfument avec de longs discours sur la gestion de vos ressources mais ne proposent aucune solution.

Les banques françaises sont devenues des pommes pourries, noyautées de l’intérieur par des idiots qui assènent des coups supplémentaires à leurs clients déjà à terre – on ne frappe pas un homme à terre dit un proverbe français pour ceux qui ont encore un semblant de morale –
Si vous n’étiez pas encore dans cet état qui vous semble inextricable, ils contribuent largement à stopper votre dynamique.
Ah, les banques de pays occidentaux sont promptes à critiquer les banques des pays arabes mais ont-elles seulement balayé devant leur porte ?

Qu’elles prennent plutôt exemple sur les actions de solidarité dont sont capables des Arabes !

Publicité de la banque CIC

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 12 Août 2020

Autour de ce sujet