Tensions internationales suite à une gifle

Travailleurs égyptiens, tensions avec le Koweit

L'ambassade du Koweït au Caire a exprimé vendredi sa plus profonde condamnation des appels lancés par les Égyptiens à brûler le drapeau koweïtien, d’après l'agence de presse officielle (KUNA).
Cet appel intervient sur fond de fracture croissante des communications entre les peuples des deux pays. Le communiqué indiquait que "l'ambassade du Koweït au Caire a suivi avec indignation ce qui a été diffusé jeudi, à savoir des vidéos contenant une invitation à brûler le drapeau de l'État du Koweït en Égypte".
Il a souligné que "cet acte représente un abus grave et inacceptable envers l'Etat du Koweït et envers son symbole national, qui aurait un effet négatif sur les relations fraternelles entre les deux pays".

Récemment, des disputes et des agressions verbales se sont intensifiées par le biais de plusieurs tweets des deux pays via les plateformes de communication, après qu'un clip vidéo de l’agression par un client koweïtien d'un travailleur égyptien ait été diffusé. La vidéo montre un homme qui gifle à trois reprises le caissier jusqu’à ce que celui-ci perde son masque – l’employé portant un masque de sécurité puisque nous sommes en période de Covid – dans un supermarché au Koweït.

L'ambassade a indiqué dans sa déclaration que "cet acte honteux a provoqué un grand mécontentement parmi les cercles officiels et populaires au Koweït et a représenté une blessure pour la conscience de son peuple".
L'ambassade a déclaré qu'elle avait contacté des responsables égyptiens (sans les citer) et leur avait fait part de son mécontentement.
Elle a également appelé les autorités égyptiennes à "prendre des mesures pour dissuader ces pratiques et condamner les responsables de ces actes, car selon elle, qu’ils participent ou qu’ils fassent la promotion de ces abus" ils en sont responsables, selon le même communiqué.

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 1 Août 2020

Autour de ce sujet