Manipulations pyrotechniques autour des attentats islamistes

Cote confiance Macron sanctionnée dans l'opinion publique

M. Gérard Collomb, alors Ministre de l'Intérieur démissionne en octobre 2018, probablement à cause de l'affaire Benalla.
Une réelle rupture s'est donc produite à la tête de l'État.
Outre le fait que le président français et son ministre n'étaient pas d'accord sur la partie redevance télévisuelle, sur son mode de calcul et de collecte, les deux hommes ne semblent pas partager les mêmes valeurs, surtout en matière de politique internationale.
Emmanuel Macron est plutôt tourné vers l'Afrique noire (Mali, Burkina-Faso, Rwanda) où il n'hésite pas à faire de l'ingérence en perpétuant le façonnage Françafrique, plus officiellement dans une volonté de coopération.
L'ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, a plus d’affinité avec le Maghreb, et a même exprimé de l'amitié pour les Algériens.
Lors de sa visite en mars 2018 il réaffirmera son engagement à lutter, avec l'Algérie contre le terrorisme islamiste. (https://www.youtube.com/watch?v=jQbVbt1EiFEEn M. Collomb s'exprime vers 5:30 min)
Entre Macron et Collomb, rappelez-vous, le torchon a brulé. Le président Macron refusa d'abord la démission de son ministre mais l'accepta après maintes tergiversations.

L'attentat du 24 mai 2019

Un an plus tard, la ville de Lyon, dont Gérard Collomb redevint le maire, subit un attentat à l’explosif mené par un jeune algérien à vélo, devant la boulangerie La Brioche dorée.
Le terroriste, faisant preuve, heureusement, des maladresses dignes d’un apprenti terroriste, a été facilement attrapé grâce aux caméras de vidéo-surveillance, auxquelles le jeune homme, en bon touriste, n'a guère accordé d'importance.
Mohamed Hichem M. a été, après quatre jours de garde à vue face aux enquêteurs de la SDAT et de la DGSI, mis en examen vendredi 31 mai 2019 par les juges antiterroristes parisiens. On ne sait pas ce qu'est devenu ce jeune homme et il n'y a nulle trace de procès.
D'ailleurs, pourquoi est-il appelé Monsieur M. ? On cherche a protéger l'anonymat du "terroriste" ?! Les précédents auteurs d’attentats n’ont pourtant pas eu cet égard. Étrange.
Qualifié d’insaisissable et solitaire, le jeune homme est tantôt décrit comme étrange, tantôt comme ouvert d'esprit et vivant avec son temps. N'ayons pas peur d'être contradictoires. Étrange encore.

Mais seul un Algérien pouvait commettre un attentat à la bombe ! Même si l'attentat a été finalement qualifié par les policiers de raté.
Alors Monsieur Collomb, était-ce une coïncidence ou avez-vous payé votre impudence auprès de M. Macron et sa cour ?

L’attentat du marché de Noël de Strasbourg du 11 décembre 2018

Un soir, à quelques jours de Noël, un certain Sherif Chekatt, dont personne n'avait jamais entendu parler avant, ouvre le feu, tuant cinq personnes et en blessant onze autres, de source officielle.
L’ignoble personnage, dont l’identité n’a pas été protégée, cette fois, avait prêté allégeance au groupe Etat Islamique.
Des jeunes gens qui faisaient de la musculation dans une salle de sport donnant une vue sur le lieu du drame, ont vu l’individu passer à l’acte.
Ils ont alors pu témoigner avec beaucoup de sérénité, Étrange.
Ils ne semblaient en aucun cas traumatisés, et l’un d’eux affirmait avoir vu le terroriste crier le fameux et désormais tristement célèbre "Allahu Akbar".
Sherif Chekatt a été aperçu le lendemain sautant de clôture en clôture dans les jardins et arrières-cour de petits pavillons de Strasbourg.
Après avoir rebondi ainsi pour tenter de fuir face aux autorités, il a donc logiquement été abattu comme un lapin.

Tiens, pourquoi n'ont-ils pas cherché à le juger ? La police française n’a pas les moyens de neutraliser un individu sans l’abattre ? Étrange.

L’attentat du réfugié afghan du 05 Aout 2016

Quand vous êtes réfugié en France, et que vous avez échappé à une guerre, vous ne pensez qu'à une chose, c'est commettre un attentat sur le territoire qui vous accueille. Mais bien sûr !

En 2016, on nous signalait qu'un homme avait fait l’objet d’une recherche et avait été arrêté. Il serait un réfugié afghan arrivé en France seulement deux mois auparavant avec l’intention de commettre un attentat suicide.

Ce renseignement avait été donné par une femme britannique qui disait connaitre le suspect par sa famille en Afghanistan. Cette femme avait appelé elle-même les gendarmes français. Mardi soir, l'alerte en urgence par un message radio a été diffusée à tous les équipages de la police parisienne qui ont dû repartir dans leur commissariat pour aller chercher les photos du suspect. L’alerte est prise très au sérieux pour ce qui est décrit comme une menace d'un attentat imminent.

Difficile à ce moment-là de savoir à 100 % si le renseignement est crédible mais les autorités ne prennent pas de risque et diffusent la photo. Et c’est grâce à cela que l’interpellation s’est faite un vendredi 5 Aout 2016 dans le 18 ème arrondissement de Paris. C’est une patrouille de la DOPC (la direction de l'ordre public et de la circulation) parisienne qui était dans le secteur pour une ronde habituelle, qui reconnait l’homme et l’interpelle.  Il va maintenant être interrogé pour tenter de vérifier si la menace état vraiment réelle et s’il avait une cible précise. Cette affaire n'a eu aucune suite judiciaire. Étrange.

Les Français ont eu peur à nouveau, la tension est maintenue, l’ennemi est toujours le même et les médias ont fait leur buzz, mission accomplie ?

Christian Ganczarski : l’Allemand proche de Ben Laden

Il nous faut mentionner le terroriste allemand converti à l'islam, proche de Ben Laden (selon la presse allemande), qui a attaqué deux surveillants en prison, attaque forcément qualifiée d'attentat terroriste puisque le détenu a menacé en disant Allahu Akbar: Dieu est le plus grand.

Maintenant, il suffit qu'une personne, quelque soit son passé, vous menace à la cantine avec un couteau plat en criant Allahu Akbar, pour que "l'attentat" soit revendiqué par Daesh et la personne soit étiquetée islamiste puis interpellée aussitôt !

Cet individu a tout de même été considéré comme ayant participé à un attentat au camion piégé (par du gaz naturel) qui explosa en avril 2002 près d’une synagogue en Tunisie (Djerba) tuant 14 touristes allemands, 3 tunisiens et 2 français.
Il fut interpellé par les autorités françaises et ce fut un grand moment de gloriole internationale vendu à l’époque par M. Sarkozy pas peu fier de cette arrestation. Et pourtant, la France a l'une des armées les plus puissantes au monde. Alors, fanfaronner nous semble déplacé.

Attentat du jour, bonjour – de nos jours, en 2019

Depuis le 29 novembre, on ne cesse de nous parler de l'attentat qui a eu lieu à Londres. Deux personnes, un homme et une femme, ont été tuées, et trois autres ont été blessées lors d’une attaque au couteau qualifiée de "terroriste", à London Bridge, dans le centre de la capitale britannique.
Voilà ce que l'on sait, mais encore ? Usman Khan, 28 ans, l’auteur de cet acte a été abattu. Il porte une barbe et évidemment, il l'a l'air méchant.
Il venait du Pakistan, mais vivait au Royaume-Uni. Dès 2008 il est dans le collimateur du Mi5 comme terroriste potentiel, puis en 2010 il est arrêté avec 8 autres individus et enfin en 2012 tous sont condamnés pour avoir projeté de commettre un attentat de grande ampleur dans le pays en s’en prenant aux bâtiments emblématiques.

Pourtant, ce même terroriste jugé et emprisonné en 2012 est celui-là même qui commit l’attentat du 29 novembre 2019.

A La Haye, au même moment, parce que les terroristes ont dû se concerter, un autre attentat commis par un individu au teint "légèrement basané" a eu lieu. Le suspect est toujours en fuite. Il va peut-être se donner la mort à l'aide d'un bidon d'essence...

Rapidement, les commentaires de lecteurs aux yeux aiguisés dès qu'on parle de ces sujets brûlants d'actualité à propos des Arabo-musulmans menaçants, sont montés au créneau, avec des phrases intelligentes :
"Oh ben, heureusement que ça s'est passé en Angleterre et pas en France, hein, parce que sinon, les policiers français n'auraient pas pu riposter".
Les nigauds approuvent en commentaires et surenchérissent ! On se félicite que le terroriste soit abattu et on cultive sa haine, sans trop vraiment penser aux victimes, sans trop penser à une éventuelle manipulation dont ils feraient l’objet.

Conclusion

C’est toujours la même logique, toujours les mêmes idées racistes qu'on voudrait nous faire passer pour de la lutte contre l'islam politique. On se dit qu’il n’est vraiment pas simple d'être un Arabe vivant pacifiquement en Europe.

Nous avons envie de dire à tous les scénaristes d'attentats suspects, Stop aux pompiers pyromanes, arrêtez d'allumer des incendies pour ensuite jouer aux héros: créez plutôt des films au cinéma. Le peuple vous remerciera. Le peuple veut une vie normale ! Les Arabes aussi veulent vivre comme tout le monde, qu'on se le dise.
Nota : nous n’avons aucune preuve que un seul de ces attentats cités ici en exemple puissent avoir fait l’objet d’une manipulation, d’une scénarisation, d’une récupération médiatique ou politique, mais simplement avons voulu crier avec ironie un commentaire jamais observé sur la toile. A bons entendeurs !

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 4 Décembre 2019

Autour de ce sujet