Une Israélienne demande en mariage le prince Mohammed Bin Salman

l3

Une comédienne israélienne a demandé en mariage le prince héritier saoudien Mohamed Bin Salman.

La religion de Mohammed bin Salman n'est en l'occurrence pas un obstacle à un mariage puisqu'un musulman a le droit de prendre pour épouse une femme juive ou chrétienne.

Interviewée en langue arabe par la chaîne i24News, la comédienne israélienne Noam Shuster-Eliassi, de grande taille, s'est amusée du fait qu'à l'âge de 32 ans, elle n'était pas encore mariée mais que ses parents la traquaient à l'en rendre folle, pour qu'elle cherche un bon mari.  Confiant à la journaliste d'I24 qu'elle avait en la matière un objectif élevé en termes de taille et de rang, elle dit : "Je ne veux pas épouser n'importe qui. Je veux viser haut", elle a ajouté en plaisantant : "MBS (alias Mohamed Bin Salman) est un homme grand de taille et je sais que les relations entre l'Arabie saoudite et Israël sont plus fortes aujourd'hui...". Une plaisanterie qui a été prise au sérieux par certains médias arabes.... Selon le site officiel de la famille royale saoudienne, âgé de 34 ans, ou plutôt 4 ans de plus selon sa biographie officielle,  Mohammed Bin Salman est père de deux filles et de deux garçons mais on ne connaît pas sa femme Sara Bint Mashour Bin Abdulaziz Al Saud (à supposer qu'il ne soit pas divorcé). Il reste donc un cœur à prendre et vu qu'il œuvre en faveur du réchauffement des relations entre l'Arabie et Israël : pourquoi pas !

Une grande partie de la presse arabe s'est semble-t-il fait une joie de relayer l'information, comme Al Jazeera, BBC au Moyen-Orient, .etc. Mais attention, mademoiselle... à ne pas briser le cœur du prince s'il venait à prendre la proposition au sérieux, voire à l'accepter. Sous ses airs bourrus se cache sans doute un cœur tendre.

Selon la comédienne, sa proposition tombait pile au bon moment, dans la mesure où elle coïncidait avec une conférence sur le Moyen-Orient présidée par les Etats-Unis à Varsovie, à laquelle ont participé de hauts responsables d'Israël, d'Arabie saoudite et d'autres Etats arabes.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 10 Mars 2019

Autour de ce sujet