Tariq Ramadan le monstre

Tariq Ramdan

Ouuuuh le monstre ! Tariq Ramadan a dévoilé une face cachée et peu flatteuse, mais est-il le monstre tant décrié par les medias ces derniers mois ?

Rappel des faits :

Dans le collimateur des juges depuis des mois pour des accusations de viols, Tarik Ramadan a nié les accusations de viols mais a concédé avoir eu des relations extraconjugales. Son avocat assure qu'il n'aurait pas dû "nier les faits bêtement" pendant des mois.

M. Ramadan a fait l'objet d'un traitement médiatique très partial, c'est-à-dire non neutre et le moins qu'on puisse dire c'est que ses accusateurs n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère. 

Quant aux accusations de viol, si l'on s'en tient aux informations qui ont filtré, rien ne laisse supposer que c'est un violeur.

Et même un violeur avec circonstances aggravantes, puisqu'il a été accusé d'avoir frappé violemment, craché et uriné sur ses victimes, pour l'une d'elle handicapée de surcroît !

Un monstre nous décrit-on depuis 2018.

Notre avis :

Il est évident que nous trouvons le traitement médiatique hallucinant et scandaleux.

Toutefois, nous ne saurions dire à quel point l'homme a dévoilé une part cachée décevante.

Tarik Ramadan, prônant l'ouverture d'esprit et le respect de l'islam moderne s'est fourvoyé et a fauté lourdement, ce qui a fait de son personnage public une personne qui a perdu de sa crédibilité.

En tant qu'homme, il n'a pas su tenir ses engagements et respecter ses vœux et son union auprès de sa femme, ce qui fait qu'en tant que penseur il n'a plus la possibilité de s'exprimer avec crédibilité sur de nombreux sujets qu'il aimait tant débattre.

Il faut rappeler que même si cet homme a été faillible, en rien cela n'entachera l'islam car l'islam repose sur des personnages vertueux et irréprochables qui ne peuvent être remis en question puisqu'ils sont des exemples. Lorsque le Calife Ali parle de sa relation avec le Messager de Dieu Mohamed, Il affirme qu'Il n'a jamais relevé sur son registre un mensonge ou une faille dans sa Sincérité. Mohamed, quoi que nous puissions penser de sa polygamie, était charitable et bon. Khadija la première épouse du prophète était pieuse. Ali ibn Abi Talib était d'une grande sagesse.

L'affaire Ramadan soulève une question plus profonde : cela fait plusieurs décennies qu'il prône un art de vivre l'islam de façon moderne et modérée dans les pays occidentaux, mais il s'est lui-même laissé pervertir. Peut-on vivre dans une société où le péché est omniprésent et les tentations pluri quotidiennes sans être soi-même tenté ? Peut-être pas... Malgré les belles paroles, vivre en Occident pour un musulman reste un challenge et qui dit challenge dit tentation et peut-être piège.

Malgré cela, tout laisse à penser que c'est un homme mesuré dans ses paroles, et doux dans ses actes, qui respecte les femmes et qui n'hésite pas à les faire participer à des débats. Bref, tout sauf un homme grossier. Peut-on imaginer un homme qui s'exprime ainsi : « Certaines larmes sont invisibles. Mélanges de souvenirs, de blessures, de déceptions et de regrets. Des larmes que personne ne voit et qui pourtant, intimement, nous inondent et nous noient » être un monstre sans cœur qui crache sur les femmes. Un homme qui aurait éventuellement cédé à des avances peut-il être un très dangereux manipulateur comme on a pu le lire dans la presse ces derniers mois ? Tariq Ramadan, s'adonner à des actes violents ? Un peu de sérieux : Tarik Ramadan n'a pas le profil de celui qui éclate de rage et laisse libre cours à des fantasmes de violence. Il est trop tolérant pour rentrer dans la catégorie "hommes violents".

Quant à prétendre que le fait d'être musulman fait d'un homme une personne violente est un cliché trop entendu. Beaucoup de femmes et d'hommes d'aujourd'hui ne parviennent pas à comprendre comment il est possible de se laisser violenter par un homme. Nombreux sont ceux qui croient que les victimes de violence sont des femmes faibles, sans caractère, ni volonté. D'autres croient que ce genre de situation n'arrive qu'à de pauvres filles qui viennent de milieux familiaux troublés et qui n'ont jamais appris à se défendre. Ou encore que les musulmanes sont des femmes victimes de viols et de crimes d'honneur. La réalité est toutefois beaucoup plus complexe.  Sinon, il n'y aurait dans le monde arabe aucune actrice de cinéma, auteur, juge, politique, mannequin de confession musulmane !

Les femmes victimes de violence de la part d'un homme proviennent de tous les milieux sociaux et de toutes les ethnies, Arabes y compris, elles ont des niveaux d'éducation variables, il est impossible d'établir un profil de la victime-type. Les femmes vulnérables, marginalisées ou dépendantes financièrement sont plus souvent abusées par leur partenaire. Seuls les motifs de violence changent.

Voir cette vidéo : Une femme en Chine victime (de violences conjugales) https://www.dailymotion.com/video/x1zq4ws

On peut donc noter que les médias nous abreuvent de soi-disant preuves d'un machisme et de violences dans le monde arabe ou musulman de la part des hommes sur les femmes. Or comme ces actes violents existent partout, ce n'est qu'une preuve supplémentaire du traitement désastreux que les médias appliquent dans les sociétés occidentales (#arabbashing #muslimbashing)

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 10 Mars 2019

Autour de ce sujet