Noël en Russie

)3

Les Russes qui suivent les traditions s'appuient sur l'ancien calendrier julien utilisé par l'Eglise orthodoxe et fêtent donc Noël le 7 janvier. Le "nouvel an" en Russie est quant à lui fêté le 13 janvier.

Des traditions qui remontent au paganisme

 

Schastlivogo Rozhdestva ! C'est ainsi que les Russes se souhaitent un joyeux Noël. Noël se dit Rogdestvo en russe et le Père Noël est appelé Ded Moroz (littéralement Père Hiver). Ce dernier a d'ailleurs une petite fille qui l'accompagne dans sa mission de distribution de friandises et de cadeaux aux enfants. Ded Moroz est issu d'une ancienne légende païenne. Vêtu d'un élégant costume rouge richement orné d'étoiles, il voyage en Troïka, un traîneau russe traditionnel tiré par des chevaux et non par des rennes, contrairement au Père Noël occidental. Ded Moroz fait ses visites le 7 janvier et le premier jour de l'an. Le jour de la Noël orthodoxe, la famille se rassemble autour d'un bon repas souvent concocté par la maîtresse de maison ou par la Babouchka, la grand-mère russe. Traditionnellement, les enfants chantent en choeur à la gloire de Jésus Christ. La solidarité, en ce jour plus qu'à un autre, prend tout son sens pour les Russes : durant la veillée de Noël on apporte un peu de chaleur aux plus démunis en leur offrant le gîte et le couvert.

Zakouski, thé et Koutia

 

Les zakouski sont des hors-d'oeuvre : les fameux blinis, assaisonnés de pâté de légumes ou de préparations de poissons diverses comme le tarama, sont des exemples. Ces hors-d'oeuvre, véritables symboles de l'hospitalité russe, sont servis aux invités en toutes circonstances. Mais à Noël, les zakouskis sont offerts en grand nombre et leur présentation est particulièrement soignée. Le décor de la table est lui aussi très important, égayée de bougies et de nappes aux couleurs chatoyantes, la table est le point phare de la maison.

Le thé russe a un goût fort et est servi bien chaud. Les foyers traditionnels russes possèdent une Samovar, une jolie bouilloire, autrefois offerte en cadeau de mariage aux jeunes couples, qui permet de proposer aux invités un thé chaud à toute heure de la journée. Le thé est servi avec du lait, du miel ou des petits gâteaux, cuits dans de petits moules représentant des objets de Noël.

La koutia est le dessert traditionnel de Noël : c'est une sorte de gâteau, d'origine ukrainienne - en Ukraine c'est l'un des douze desserts servis la veille de Noël - préparée avec du gruau de sarrasin concassé, du miel et de la girofle. On peut y ajouter des fruits secs et du rhum. Le blé symbolise une vie prospère et le miel représente l'esprit du Christ. Voici la recette :

Recette de la Koutia (ou Kutia) ukrainienne

 

Ingrédients pour 6 personnes

500g de blé concassé

4 c. à soupe de miel

1 c. à soupe de clous de girofle

6 c. à soupe d'eau

2 c. à soupe de rhum (facultatif)

Une poignée de fruits secs (au choix).

 

Préparation

La vieille, mettre les grains de blé au four une heure à thermostat 4. Retirer du four, laisser refroidir puis mettre le blé dans un grand bol et y ajouter 6 cuillérées à soupe d'eau froide. Laisser le blé s'imbiber d'eau durant la nuit.

Le lendemain matin, porter le blé à ébullition jusqu'à ce que les grains s'ouvrent, sortir du feu et laisser refroidir quelques instants. Moudre assez finement les clous de girofles et faire fondre le miel à feu doux au bain marie ou au micro-ondes. Y ajouter les clous de girofles moulus. Avant de servir, arroser la bouillie de miel fondu.

Suggestions : Vous pouvez mélanger 2 c. à soupe de rhum avec le miel et agrémenter la Koutia d'une poignée de fruits secs (raisins, pruneaux, abricots).

Auteur :
Mis en ligne : Lundi 28 Novembre 2005