Peau sensible

Femme avec de la creme dans les mains

Autrefois, on confondait la sensibilité cutanée avec la finesse du grain de peau. Mais aujourd'hui, on sait qu'une peau sensible demande surtout des soins particuliers !

Comment savoir si on a la peau hypersensible ?


Fragile, la peau sensible réagit mal à certains produits cosmétiques, aux variations de température et à l'eau qui contient beaucoup de calcaire. Les dermatologues parlent de peau hyperréactive, c'est-à-dire réagissant excessivement aux stimuli. C'est avant tout la peau du visage, des mains et du cuir chevelu qui est la plus fragile car elle n'est pas protégée par les vêtements, contrairement au reste du corps. La peau tire, picote ou brûle, elle est sèche au toucher, peut présenter des rougeurs, des squames... Dans tous les cas, elle est source d'inconfort. Si les peaux mates voire très foncées tolèrent mieux les rayons du soleil que les peaux claires, elles sont encore plus sensibles au froid et aux produits décapants ! Tout cela n'est pas très agréable, mais on peut limiter l'inconfort en hydratant soigneusement sa peau avec des produits adaptés.

Pourquoi a-t-on la peau sensible ?


Il semblerait que la sensibilité de la peau soit liée au système nerveux cutané et immunitaire. En effet, les fibres nerveuses qui innervent notre peau sont reliées au cerveau et communiquent à l'aide de messagers chimiques appelés les neuromédiateurs. Lorsque notre peau est irritée par le calcaire, le froid ou des produits décapants, certains neuromédiateurs provoquent la dilatation des cellules cutanées, ce qui peut entraîner la sécrétion d'histamine, une substance à l'origine de rougeurs et de démangeaisons.

Pour ménager sa peau sensible :


La première des choses à faire est d'appliquer chaque jour une crème nourrissante mais non-comédogène. Il faut hydrater la peau matin et soir ou, en cas de peau très sèche, aussi souvent que nécessaire. Il faut éviter l'utilisation de poudres cosmétiques qui assèchent la peau, les composants irritants (urée, acide lactique, rétinoïdes...) ou allergisants comme les parfums de synthèse ajoutés aux crèmes de soin et les conservateurs de type formaldéhydes.

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 10 Novembre 2007