Charlie Hebdo : une bande de sadiques

Parcoursup c'est de la merde
La vie de Mahomet

En France, il y a une longue tradition de liberté d'expression, limitée par le droit. La liberté d'expression exercée en France a très souvent heurté une partie de la population car elle fut utilisée la plupart du temps par le biais d'un humour moqueur. Récemment, le journal considéré comme satirique mais qui, en vérité, est plutôt un torchon haineux et triste, Charlie Hebdo a publié des caricatures minables qui ont profondément blessé le monde musulman avec des dessins se voulant humoristiques. Lorsque les musulmans ont exprimé leur écœurement, Charlie Hebdo a répondu qu'il avait le droit de les blesser au nom de la liberté d'expression. De vifs débats s'en sont suivis en France et certaines personnes ont propagé l'idée que la défense de cette liberté d'expression ne s'appliquait pas lorsqu'on traitait des sujets en rapport avec la souffrance des Juifs ! D'ailleurs, cette même liberté d'expression n'a pas été défendue lorsque des humoristes français tel que Bigard et Ted ont fait des sketches considérés comme sexistes ! De même, nous pouvons noter que dans les stades de football, les cris des supporters feront bientôt l'objet de poursuites judiciaires, du moment où ils sont considérés comme racistes ou anti LGBT. Tout cela pour démontrer que la liberté d'expression en France est limitée, non pas par la Loi mais par les sujets qui sont chers à ceux qui dominent la société.

Charlie Hebdo fait partie de ceux qui dominent la France

La personnalité sadique est un trouble de la personnalité qui se caractérise par un ensemble de comportements destinés à faire souffrir autrui ou à le dominer. Il est difficile de traiter un tel comportement, mais il y a des tests pour déceler les sadiques... Le journal satirique et obscène veut avoir le dernier mot, en montrant qu’il a le droit de faire du mal aux gens qui le dérangent. Et ça marche.

Sadique, qu’est-ce que c’est ?

Nous sommes bien d’accords, la personne sadique prend plaisir aux souffrances physiques et psychologiques des êtres vivants, animaux et humains. Il aime tenir les autres sous son emprise et restreindre leur autonomie, cela par la terreur, l’intimidation, l’interdiction de limiter sa cruauté... Celui qui a recouru à la cruauté ou à la violence physique est particulièrement sadique. Mais il n’y a pas que cela.
Le trouble du sadisme apparaît dès l’adolescence et en grande majorité chez les garçons. Ce trouble s’accompagne souvent de traits de personnalité narcissique ou antisociale.

Le sadisme sexuel est le fait d'infliger une souffrance physique ou psychologique (humiliation, terreur...) à une autre personne pour obtenir un état d'excitation sexuelle et l'orgasme. Le sadisme sexuel est une forme de paraphilie. En France on nous oblige à soutenir ces personnes (Charlie Hebdo) souffrant de troubles envahissants du comportement cruels ou dégradants au lieu de reconnaître que le problème n’est pas qu’elles n’aient pas le droit de faire souffrir les personnes qui les dérangent (liberté d’expression), mais le fait qu’elles s’amusent de les voir s’énerver.

Hélas, la plupart des dessins Charlie Hebdo se voulant humoristiques sont obscènes, pornographiques et malaisants. Cela fait longtemps qu’ils n’ont pas fait rire les Français, si tant est qu’ils aient fait rire un jour les Français. Afin qu’il ne subsiste pas la moindre ambiguïté sur la définition du mot pornographie, nous précisons que cela désigne : 'Une représentation de choses obscènes destinées à être communiquées au public et heurter sa pudeur'. Nous ajoutons que la pornographie est le contraire de la pudeur.

Personnalité sadique, les signes

Les critères de diagnostic de la personnalité sadique du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM III-R) sont un ensemble envahissant de comportements cruels, agressifs ou dégradants pour autrui :

-    A recouru à la cruauté ou à la violence physique pour dominer quelqu’un
-    Humilie et dégrade les gens en présence d’autrui
-    A maltraité ou puni de manière particulièrement dure une personne qui était sous ses ordres (enfant, prisonnier...)
-    Contraint les autres à faire ce qu’il veut en les effrayant
-    Ce comportement n’est pas dirigé contre une personne unique, par exemple le conjoint ou un enfant, et n’a pas pour seul but une excitation sexuelle (comme dans le sadisme sexuel).

Les critères cliniques spécifiques du trouble de sadisme sexuel du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, (DSM-5) sont les suivants :

-    Les patients ont été intensément excités à plusieurs reprises par la souffrance physique ou psychologique d'une autre personne; l'excitation est exprimée par des fantasmes, des pulsions intenses ou des comportements.
-    Les patients ont agi selon leurs envies avec une personne non consentante, ou ces fantasmes ou ces pulsions causent une détresse importante ou nuisent au fonctionnement au travail, à des situations sociales ou dans d'autres domaines importants.
-    La pathologie a été présente pendant ≥ 6 mois.

Sadisme, le traitementMoïse 2

Le comportement sadique est difficile à traiter. Le plus souvent les personnes sadiques ne consultent pas pour se faire soigner. Ces personnes doivent prendre conscience de leur état pour pouvoir être aidées par une psychothérapie.

Sadisme : un test pour déceler les sadiques

Des chercheurs canadiens, Rachel A. Plouffe, Donald H. Saklofske et Martin M.Smith, ont mis au point un test en neuf questions pour reconnaître les personnalités sadiques :
-    Je me suis moqué(e) de gens pour qu'ils sachent que c'est moi qui domine.
-    Je ne me lasse pas de mettre la pression sur les gens.
-    Je suis capable de faire du mal à quelqu'un si cela signifie que je suis aux commandes.
-    Quand je me moque de quelqu'un, c'est amusant de le voir s'énerver.
-    Être méchant avec les autres peut être excitant.
-     Je prends du plaisir à me moquer des gens devant leurs amis.
-    Regarder des gens commencer à se disputer m'excite.
-     Je pense à faire du mal aux gens qui me dérangent.

Pour nous, Charlie Hebdo, en publiant et en republiant les caricatures, cochent de nombreux points de ces neuf questions. Le diagnostic est posé : les gens, chez Charlie Hebdo, sont sadiques.

Pour corriger le comportement de Charlie Hebdo, voici les conseils de Moïse !    

-    Je ne ferai pas du mal à quelqu'un à dessein, même si je ne l'aime pas
-    J’accepte que ma liberté s’arrête là où commence celle des autres – leur droit à être respectés dans leurs croyances : la liberté de refuser la violence psychologique et l’humiliation ! La liberté de conscience, en somme.
-    Je consulterai un psychothérapeute pour me faire aider
-    Je ne nuirai pas à la France, en contribuant à des polémiques obligeant son président à défendre l’humiliation des musulmans
-    Je prends conscience du fait que je fais du mal aux musulmans et que les musulmans ont un cœur. Je ne me sers pas de l’argument de critique de la religion pour voir s’énerver des personnes qui me dérangent.

A bon entendeur, salut !

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 4 Novembre 2020